Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas vous parler de programmation mais de graphisme. Même si ce sujet ne concerne en rien le web, je voulais partager avec vous une technique que j’ai découvert il y a quelques mois sur internet via twitter.

Cette technique s’appelle le Low-Poly. Bonne lecture !

Qu’est-ce que le Low-Poly ?

Le Low-Poly, que l’on pourrait grossièrement traduire par « Faible Polygone« , est à la base une technique utilisée dans les logiciels 3D. Cette technique consiste à faire un maillage assez simplifié (un personnage par exemple) que l’on peut aussi appeler « squelette » , pour par la suite, l’habiller avec ce qu’on appelle dans le métier des « textures » .

dauphin maillage

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, le but du low-poly est de simplifier au maximum la modélisation d’une image, d’un personnage, d’un animal, etc, en se servant uniquement de polygones, que l’on scinde par la suite pour obtenir des triangles. Pour qu’un maillage soit correct, il faut réussir à avoir un nombre suffisant de triangles, ni plus, ni moins. Seulement attention, il faudra tout de même que l’on puisse reconnaître l’œuvre finale du premier coup et ne pas trop modifier son aspect.

Sur notre ami flipper, on peut voir qu’il y a suffisamment de triangles qui ont été faits. On reconnait les différentes parties du dauphin (museau, nageoire, queue, etc…). Par la suite, des textures seront incorporées sur notre ami le cétacé, afin de lui faire réellement ressembler à un beau dauphin.

Le Saviez-Vous ?

Cette technique est utilisée pour la création des personnages et des décors pour les jeux vidéo ! Néanmoins, nous ne parlons pas de quelques triangles mais de centaines, voir de milliers et même de millions.

Pour vous donner un ordre de grandeur, un personnage de jeux vidéo comptabilisait environ :

  • 1995 : 500 polygones
  • 2000 : 3.000 polygones
  • 2010 : 40.000 polygones

Voila en quoi consiste le low-poly et sa pratique dans la 3D. Maintenant passons de l’autre côté et parlons de la 2D.

Du Low-Poly en 2D

Dans cette seconde partie, je vais vous parler du low-poly mais dans son utilisation 2D. Le principe de base reste le même que celui de la 3D à une exception : cette fois, nous allons traiter à partir d’une image. Cela peut être une image d’un personnage, une photo d’une personne ou tout autre chose, vous êtes libre de choisir ce que vous voulez « low-poliser » .

Pour l’exemple, je vais vous montrer un maillage tiré de deux personnages du jeu vidéo : « Jack et Dexter » .

low poly maillage jack et dexter

© Ideealizse« Jack and Dexter »

Pour réussir à obtenir un rendu comme celui-ci, il faut que vous passiez par le logiciel aimé de tous les graphistes : Illustrator. Grâce à lui, vous allez pouvoir réaliser un maillage beaucoup plus facilement. Le principe est simple, vous faites des tracés de triangles à la chaîne. Après plusieurs centaines, voir milliers de triangles, vous obtiendrez un résultat comme vous venez de le voir ci-dessus. Bien évidemment, vous allez y passer un nombre impressionnant d’heures mais à la fin, le résultat ne vous fera pas regretter votre acharnement.

Une fois cette opération terminée, vous devrez commencer la colorisation de votre projet. Pour cela, vous allez sélectionner chaque triangles (et oui !) et le remplir avec une couleur que vous aurez défini par rapport à celle du dessin/image/photo originale. Ceci n’est pas compliqué en soit MAIS nécessite beaucoup de patience et peut en rebuter plus d’un. Pour m’y être personnellement mis, je peux vous dire que c’est simple mais… que c’est loooooong !!

Un petit aperçu de ce que le maillage de Jack et Dexter donne avec leurs couleurs ? Il n’y a qu’à demander !

low poly jack et dexter

© Ideealizse « Jack and Dexter »

Et voici un zoom de la partie haute de l’image ci-dessus pour que vous puissiez bien vous rendre compte du travail effectué par le/la graphiste. Moi, je dis chapeau.

low poly jack

© Ideealizse« Jack and Dexter »

Et maintenant, passons à la troisième et dernière partie de cet article, je vais vous parler d’une artiste qui maîtrise les triangles comme personne.

Ideealizse, portrait d’une artiste

Lise Halluin, connu sur internet sous le pseudonyme « Ideealizse » , est une jeune artiste nourrie depuis le début des années 80 par les dessins animés (Albator/Saint Seya), films (Batman/Rocky) et jeux vidéo (Mario/Street-Fighter) que tout le monde connaît, et ce encore de nos jours. Après des études dans le graphisme et un passage dans le monde professionnel, elle décida de tout arrêter pour se lancer à son propre compte.

ideealizse

Depuis un an, Ideealizse polygonise des images/dessins des célèbres personnages de la pop-culture. Elle a à son actif des millions de triangles. De Batman à Ulysse 31 en passant par Tomb Raider et Rocky, tous sont passés sous son stylet. Je vous invite d’ailleurs à aller visiter son portfolio afin de voir ses autres créations. Vous y retrouverez le « Jack et Dexter » de l’article et pourquoi pas passer une commande si le cœur vous en dit !

Vous pouvez retrouver Ideealizse sur Twitter et sur sa page Facebook. Au mois de Mai se tiendra une exposition à la Galerie Sakura où ses créations seront montrées au grand public avec bons nombres d’autres artistes. Plus d’information sur le site : galerie-sakura.com

Le mot de la fin

C’est fou ce qu’on peut faire avec un peu d’imagination, de technique et de la motivation ! Le Low-Poly est clairement un art à part entière et mérite que l’on s’y penche un peu plus. Donc si vous avez Illustrator et que vous ne savez pas quoi faire de votre (ou vos) après-midi, vous pouvez toujours vous adonner à ce passe-temps très intéressant mais au combien chronophage.

Mais le résultat final ne vaut-il pas ce petit sacrifice ? A vous de vous faire votre propre jugement sur cette question.